Réseaux sociaux : les conseils de Cybermalveillance.gouv.fr
Imprimer cet article

Actualité multimédia

Réseaux sociaux : les conseils de Cybermalveillance.gouv.fr

Adopter quelques bonnes pratiques permet aux entreprises de restreindre les risques d’attaque qui pèsent sur les comptes qu’elles administrent sur les réseaux sociaux.

Publié le

La puissance des réseaux sociaux et leur implication dans le monde économique n’est plus à démontrer. Et rares sont les entreprises qui ne sont pas encore présentes sur Facebook, Twitter, Instagram ou encore LinkedIn. Des entreprises qui, comme le notent les analystes de Cybermalveillance.gouv.fr, se trouvent ainsi exposées, comme tous les utilisateurs des réseaux sociaux, aux risques de se faire escroquer, usurper leur identité ou encore de subir un vol d’informations précieuses. Raison pour laquelle une fiche simple et pratique dédiée au problème a été mise en ligne sur le site www.cybermalveillance.gouv.fr .

10 bonnes pratiques

Pour les aider à réduire les risques qui pèsent sur leurs comptes de réseaux sociaux, les entreprises, mais aussi les particuliers, sont invités à adopter une série de bonnes pratiques. Certaines vont permettre de renforcer la sécurité des comptes en promouvant l’utilisation de mots de passe robustes (et régulièrement changés) et l’adoption de paramètres de visualisation et de partage de l’information adaptés. D’autres rappellent des règles de prudence à respecter lors de la publication d’information et des échanges de données afin d’éviter de rendre publiques des données qui pourraient nous nuire ou de se faire escroquer ou pirater son compte par un « ami » virtuel. D’autres, enfin, invitent à régulièrement vérifier que l’on a bien la main sur ses comptes et, le cas échéant, à les supprimer s’ils ne sont pas ou sont peu utilisés.

Un kit de sensibilisation

Cette fiche fait partie du kit de sensibilisation, mis gratuitement en ligne par Cybermalveillance.gouv.fr, qui comprend 8 autres thématiques :
- les problématiques de gestion des mots de passe (choix du mot de passe, complexité, changements…) ;
- l’importance de bien séparer ses usages personnel et professionnel des outils numériques (mots de passe différents, présence sur les réseaux sociaux…) ;
- la protection des données présentes sur les appareils mobiles (tablettes, téléphones) ;
- les dangers de l’hameçonnage ou phishing (savoir l’identifier, limiter les risques…) ;
- les bonnes pratiques à adopter en matière de mises à jour correctives et évolutives des logiciels et des logiciels embarqués (systématiser les mises à jour, les planifier, s’assurer de leur origine…) ;
- les bonnes pratiques à adopter en matière de sauvegarde (en faire régulièrement, identifier les données sensibles, tester les sauvegardes…) ;
- l’arnaque au faux support technique (savoir l’identifier, comment réagir…) ;
- les rançongiciels (comment s’en prémunir, comment réagir en cas d’attaque…).

Haut de page Article du - © Copyright Les Echos Publishing - 2019